instagram arrow-down
Simon Légaré

Articles récents

Archives

Vivre une expérience

Comment bien voyager en 2016 grâce à Airbnb

Ceux qui me connaissent, moi et ma copine, savent bien à quel point nous sommes des voyageurs dans l’âme. Dès nos premiers pas dans le monde adulte, nous avons, comme on le dit bien au Québec, vite fait de voyager “pack-sack”. Le but ultime : partir découvrir le monde et se découvrir soi-même en même temps. Durant les 10 dernières années, nous avons parcouru des milliers de kilomètres et découverts tout autant de gens, de cultures et de paysages. Bien qu’on en ait vu beaucoup, un élément simple, mais au combien important, unit tous ces voyages : la quête de vivre une expérience hors du commun. Aucun voyage n’est le même, et c’est la beauté de la chose.

Avec du recul, je réalise que la manière de voyager a évolué depuis nos débuts. Dans les premiers temps, on se traînait un guide papier (Lonely Planet, Guide du Routard) + une bonne vieille carte pour se déplacer et se retrouver. C’était ce qu’il y avait de mieux. Quelques années plus tard, on était fréquemment en recherche du café internet le plus proche, café qui était le point central pour la quête d’information et la planification du voyage que nous vivions. Aujourd’hui, le WiFi est partout, gratuit et accessible. L’accès à l’information durant un voyage est extrêmement facile.

Mais tout ça, c’est le pendant. Que serait un voyage sans tout ce qui vient avant! Les semaines de planifications et réservations sont des moments d’excitation où on prévoit et entretien le ‘hype’ de l’expérience de feu qui s’en vient. Et dans ce cas là aussi, ça a changé pas mal avec les années.

L’économie du partage

Depuis mai 2015, Caroline et moi utilisons systématiquement Airbnb pour tout le volet hébergement de nos voyages. Comme je sais qu’Airbnb relève de ces expériences encore nouvelles “à la” Uber, où c’est pas tout le monde qui a encore eu le gutts de l’essayer, j’ai décidé de partager mon expérience ici avec vous. Toutes ces entreprises innovantes partagent un ADN similaire : celui de l’économie du partage, une économie basée sur la confiance. Je trouvais l’image ci-dessous vraiment d’à-propos pour illustrer cette tendance qui perturbe (terme dérivé de l’anglais : “disruption”) certaines industries, et qui n’a pas terminée de nous surprendre. Pour en savoir plus sur le concept en général, je vous invite à visionner la présentation de Jonathan Parent au TEDx Québec.

tendencias-para-el-celular-6-638

Airbnb, ça mange quoi en hiver?

J’oserais appeler Airbnb le Bed’n’Breakfast des temps modernes. En gros, c’est une plateforme tant Web qu’applicative (iOS et Android), qui permet de mettre en relation des voyageurs et des locaux (hôtes) qui louent un logis. Ces hôtes sont des gens comme vous et moi qui louent soit une chambre partagée, une chambre privée ou même une maison ou un appartement en entier. On mise ici sur l’expérience et les connaissances d’une personne locale pour vous faire un petit coin à votre goût dans sa ville à lui. C’est comme vivre dans votre propre maison…mais dans un autre pays!

En quelques chiffres:

  • Fondé en 2008, maison mère à San Francisco
  • 1,500,000 annonces en ligne de logis à louer dans 34,000 villes et 191 pays.
  • Chiffre d’affaires de $900 millions en 2015

Airbnb et Disney pour une meilleure expérience

Bien que la compagnie ait 8 ans d’âge, ils ont fait beaucoup de chemin depuis et ont connu une croissance phénoménale. Une des raisons provient du souci de l’expérience utilisateur. Un exemple : quand l’équipe s’est mise à créer l’application mobile, ils ont rapidement voulu orienter les décisions, le design et la convivialité en fonction du voyageur et de l’hôte. Ils ont entre autre décidé d’engager un animateur de chez Pixar (Histoire de Jouets, Wall-E) pour utiliser de la scénarisation. En s’inspirant de la manière dont on s’y prend pour faire un film d’animation, la jeune compagnie californienne a ainsi créé une série de “storyboards” décrivant l’univers et l’ambiance vécus par un voyageur ou un hôte lors des points forts d’un voyage. Le voyage en image, du début à la fin (l’avant, le pendant, l’après), fut pensé et repensé afin de bien comprendre le point de vue et la perspective de chacun des protagonistes. Cet exercice a orienté avec brio la réalisation de l’application mobile mais aussi du portail web…et ça donne d’excellents résultats.

Notamment, j’ai vite fait de voir qu’on a pensé à ces moments en voyage où on a pas internet. L’application mobile propose en tout temps de l’information en mode « offline ». On y retrouve toute l’information pertinente concernant notre voyage et même jusqu’à un guide personnalisé par l’hôte sur des recommandations sur quoi faire et quoi voir pendant le voyage. Aussi, toujours via l’app, il est possible d’être en communication avec votre hôte par clavardage à tout moment de la journée. Dès que vous avez des questions, de l’aide est à portée de main. Bref c’est vraiment bien pensé.

Évaluations nouveau genre

Un des aspects de la plateforme qui ressort c’est que la compagnie croit beaucoup aux évaluations (« rating« ) des gens utilisant la plateforme. Nous avons l’habitude aujourd’hui, suite à un achat en ligne, de se voir demander une évaluation de notre satisfaction du produit. Dans le cas d’Airbnb, ce concept existe, mais il est là à un autre niveau. Les visiteurs attribuent des notes pour l’hébergement et l’hôte en tant que tel, mais l’inverse est aussi présent. Lorsqu’on entame les démarches pour réserver chez un hôte, ce dernier a accès aux évaluations que d’autres hôtes ont faites à mon propos. Cette relation de confiance et d’honnêteté teinte dès les premiers instants le climat qu’offre Airbnb, soit de s’assurer d’avoir du bon monde qui croit en une expérience de voyage réussi.

Hôte et voyageur, une relation de confiance

Une des premières choses que l’on remarque c’est qu’Airbnb rapproche les voyageurs avec des locaux, qui sont souvent eux aussi voyageurs comme nous. En tant qu’hôte, ils savent rapidement nous mettre en confiance. Quoi de mieux qu’une personne locale pour t’expliquer les meilleurs endroits à voir, où aller manger, où sont ces spots incroyables que personne ne connaît! Il n’est pas rare d’arriver dans un hébergement et que l’hôte prenne le temps de nous expliquer tout ça, le tout dans une approche très personnalisée. On apprend aussi par nos échanges fréquents avec notre hôte à découvrir une nouvelle culture. C’est vachement enrichissant. Faire affaire avec Airbnb c’est aussi ça : découvrir une ville comme si ça faisait 10 ans qu’on y habitait.

Par contre, je mets un bémol : y’a rien de mieux qu’aller se perdre dans une ville sans trop savoir où on est et où on va. Déambuler dans une ville et juste prendre le temps de vivre le moment présent, c’est une des choses les plus importantes d’un voyage. Bref, si tu veux mon avis, utiliser les conseils de ton hôte c’est bien, mais garde-toi du temps pour aller te perdre en ville!

Pourquoi ça plus qu’un hôtel?

Ce qui nous a accroché rapidement Caroline et moi c’est le prix. Il s’agit d’un des forts avantages de faire affaire avec cette plateforme. Nous avons utilisé Airbnb dans plusieurs pays (USA, Mexique ici et ici, Rép. Thèque, Belgique, Allemagne, Canada, Indonésie). Dans tous les cas, il nous a été possible d’avoir des logis de grande qualité, pas cher et surtout tout droit dans le centre des villes où nous étions. Le ratio est généralement du double, à savoir qu’il en coûte généralement le double pour habiter dans un hôtel dans le même secteur. Être voyageur, c’est pas donné, alors Airbnb est vraiment toute indiquée pour économiser.

C’est bien beau tout ça, mais il doit y avoir une arnaque?

Bon, je vous ai parlé de plein de points positifs, mais qu’en est-il des points négatifs…y en a-t-il? Je vous dirais que de toutes les expériences que nous avons eues, un point un peu plus plate est ressorti. Il y a des hôtes qui proposent de superbes logis, avec des super commentaires positifs des voyageurs précédents…mais par contre, lorsque tu arrives là, tu réalises vite que c’est pas nécessairement une expérience personnalisée. Je m’explique : certains propriétaires d’immeubles vont louer tous les apparts dans un immeuble. Ces propriétaires n’habiteront pas l’immeuble…et ils auront même jusqu’à avoir un service de femme de chambre pour faire le ménage. Vous voyez le genre : un propriétaire qui utilise Airbnb pour virer ça en sauce hôtel “style”. Ça nous est arrivé qu’une seule fois (à Brugge en Belgique). La chambre était cool, c’était bien situé, mais on n’a jamais été à même de rencontrer l’hôte avec qui nous faisions affaire, ce qui du même coup réduisait vraiment à l’expérience personnalisée que nous avions généralement avec d’autres hôtes. Mais bon, assurez-vous de bien lire les commentaires et n’hésitez pas à poser des questions à votre hôte avant de louer. Vous pourrez ainsi éviter l’expérience dont je décris.

Aussi, Airbnb, c’est pas illégal ça Simon? Bonne question! Dans tous les pays où nous l’avons utilisé, c’était pas illégal, à part en Allemagne, où le gouvernement venait de soumettre une loi amenant des contraventions assez salées aux hôtes. Par contre, on en avait parlé à notre hôte du moment à Berlin et elle ne semblait pas nécessairement trop s’en tracasser. Bien d’autres pays sont en train de voir à légiférer Airbnb, mais je crois fortement que la société en général doit s’adapter à ce genre de nouveau services qui ne cessera de croître. Tuez-en un, et dix autres verront le jour. Toutefois, tout le monde doit mettre de l’eau dans son vin. Tant les compagnies nouveaux genres (Airbnb/Uber/etc) que les pays où ces services se retrouvent : je demeure sûr que des terrains d’entente peuvent survenir. Donc pour répondre plus globalement à la question : on est sur une mince ligne entre la légalité et l’illégalité, tout dépendant du pays où on l’utilise. Chaque pays verra à baliser l’utilisation de ce service dans les prochaines années. Mais pour l’instant, GO, je vous invite fortement à l’essayer.

L’erreur à ne pas commettre

Je vous laisserais sur cette anecdote qui est aussi une erreur que j’ai faite lors d’une réservation. Je me suis loué un appart à Montréal l’été passé pour un voyage d’affaire. Dès que je suis arrivé au logement, l’hôte m’a donné des indications pour trouver la clé cachée pour rentrer. Ce propriétaire n’était pas présent, car il travaillait, mais aller venir me voir plus tard dans la soirée. Moi je rentre là-bas, je tripe, c’est clean, c’est grand et j’ai tout cet appart pour moi tout seul! Je me mets à faire le tour….j’ouvre le frigo…DAMN, yé plein de bouffe. Je regarde le four, y’a un chaudron avec des vieilles pâtes dedans. J’ouvre une porte de chambre, y’a du stock d’un dude dedans à grandeur (linge, lit défait, toute le kit). Je me met à voir que quelque chose ne tourne par rond….je retourne donc dans l’annonce Airbnb pour réaliser mon erreur: je venais de louer un appart partagé. Morale de cette histoire, prenez le temps de bien lire les spécifications de l’annonce 😉 Je ne me referai plus prendre!

Voilà! En espérant vous avoir donné le goût de voyager et d’utiliser la plateforme Airbnb. Un outil techno incontournable de voyage. Cheers!

TL;DR : Airbnb, c’est la plateforme du voyageur contemporain. Personnalisé, convivial, avec le voyageur en tête, c’est un outil qui permet de voyager agréablement à petit prix.

Laisser un commentaire
* Champs requis

*

*